top of page
Rechercher

La FRAS conclue une entente avec le Monastère Sainte-Claire de Salaberry-de-Valleyfield

Dernière mise à jour : 8 avr.



Deux rêves se rencontrent au bénéfice de la collectivité


Salaberry-de-Valleyfield, le 21 novembre 2023 – C’est avec fierté et dans une dynamique d'évolution que la Fondation des Ressources Alternatives du Sud-Ouest (FRAS) annonce avoir conclu une entente avec le Monastère Sainte-Claire de Salaberry-de-Valleyfield.

Grâce à un partenariat innovateur avec les résidentes actuelles du Monastère, les sœurs Clarisses, une partie des lieux sera dorénavant utilisée par la Fondation des Ressources Alternatives du Sud-Ouest afin d’offrir du répit à court terme aux personnes vivant avec une déficience intellectuelle ou autiste. Cette formule permettra aux sœurs Clarisses de demeurer sur place, en tout respect de leur mode de vie cloîtrée. Une entente en ce sens a été conclue pour une période de deux ans, au cours de laquelle les nouveaux occupants et elles feront l’expérience de la cohabitation.




Deux rêves qui se rencontrent

En 2018, la communauté des sœurs Clarisses a entrepris un discernement communautaire, une réflexion permettant d’envisager leur avenir. Cet exercice a permis de mettre en lumière leur désir commun de demeurer sur place, compte tenu des liens réciproques établis avec la population depuis la fondation du Monastère en 1902. Elles se sont donc interrogées sur les moyens de pouvoir réaliser ce désir, tout en tenant compte de la moyenne d’âge de la communauté et des tâches liées à la gestion et à l’entretien de l’immeuble qui devenaient de plus en plus lourdes pour elles.

C’est à ce moment que la communauté a créé ungroupe de soutien pour les aider à analyser différentes possibilités afin de pouvoir demeurer dans leur milieu. Rapidement, le souhait a été émis de trouver un projet porteur pouvant tenir compte du charisme de la communauté (aide à la population, support aux plus démunis, par exemple) et qui leur permettrait de continuer de résider sur une partie de la propriété, tout en préservant le cimetière et le patrimoine bâti.

En 2021, les sœurs Clarisses ont partagé leurs intentions à M. Claude Reid, député de Beauharnois, qui a été un facilitateur et un intermédiaire dans le dénouement que nous connaissons aujourd’hui. S’en est suivi une rencontre avec Mme Brigitte Asselin, directrice générale de la FRAS, qui a permis de faire émerger un projet rempli d’espoir en cohérence avec leurs valeurs communes. Au fil des échanges, basés sur le respect et la simplicité où chaque partie peut exprimer ouvertement ses désirs, des liens se sont créés entre les deux organismes.


« Le conseil d’administration de la FRAS s’engage à soutenir les organismes qui gravitent auprès de la clientèle autiste ou vivant avec une déficience intellectuelle. Ce nouveau partenariat avec les sœurs Clarisses est un bel exemple de partage des ressources, pour le bien de la collectivité », a mentionné Marielle Beaulieu, Présidente de la FRAS.


« Pour nous, cette entente, qui s’est fait en accord avec Mgr Noël Simard, évêque du diocèse, est une offre exceptionnelle qui nous permet de demeurer sur place et de poursuivre notre mission au sein de notre ville. Ce projet respecte également notre charisme et tous les souhaits exprimés dès le début de notre démarche. Nous remercions la population de son soutien toujours en éveil pour notre communauté et qui ne s’est jamais démenti au fil du temps. Par ce projet, notre désir est de redonner ce que nous avons reçu et recevons en abondance. », souligne sœur Sylvie au nom des sœurs Clarisses.


« La FRAS souhaite exprimer sa gratitude envers les sœurs Clarisses ainsi qu’à Mgr Simard pour leur grande ouverture afin que ce beau projet de cohabitation puisse devenir une réalité qui répondra aux besoins de nos deux organismes. Enfin, je tiens personnellement à remercier chaleureusement notre conseil d’administration pour sa vision, son ambition et son engagement constant », a poursuivi Brigitte Asselin, Directrice générale de la FRAS.


À propos de la FRAS

Près de 40 ans au service des personnes vivant avec une déficience intellectuelle et autistes.

Depuis 1984, la FRAS est un organisme de bienfaisance dont la mission est de soutenir les personnes vivant avec une déficience intellectuelle et autistes ainsi que les organismes qui les desservent, dans le but qu’elles puissent réaliser leur plein potentiel et participer de manière active dans leur collectivité. La FRAS est propriétaire de 7 autres résidences dont elle assure la gestion immobilière, en plus d’avoir récemment fait l’acquisition du Camp Bosco, annoncé il y a quelques semaines. Ses résidences sont notamment des centres de jour, des appartements adaptés, ou encore des résidences avec assistance continue ou intermédiaire.


Consultez notre site Web: www.lafras.com

Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/LaFRAScom

491 vues0 commentaire

Comments


bottom of page